REPAOC

Alternative flash content

Pour afficher ce contenu Flash, vous devez Javascript sur votre navigateur et la version mise à jour de Flash Player.

Infos

Atelier initial de médiation du projet INSARD

Après la table ronde, le REPAOC lance le processus de médiation du projet INSARD, (Including Smallholders in Agricultural Research for Development).

Le REPAOC a organisé ce mercredi 4 septembre 2013 l’atelier initial du processus de médiation. Cet atelier visait à réunir des ONG, des organisations paysannes et des organisations de recherches impliquées dans les questions foncières en lien avec la recherche, afin de produire, à terme, au moins deux pré-projets de recherche en partenariat.

Au Sénégal, la thématique retenue dans le cadre du projet INSARD porte sur la propriété foncière et ses conséquences sur les modèles de développement agricole. La troisième phase du projet a pour but d’initier un processus de médiation, en organisant des rencontres entre ces différents acteurs.


Après présentation du projet et de sa méthodologie, les participants ont été invités à travailler en groupes afin d’identifier plus précisément des objectifs communs en lien avec la thématique retenue. Ainsi, les discussions de groupe ont permis de créer des liens entre les organisations présentes et d’alimenter la réflexion sur les thématiques, leur champ et la méthodologie adoptée, qui met au centre de l’approche la prise en compte des besoins des petits producteurs.


Ceux-ci ont été représentés par des organisations telles que le Conseil National de la Maison des Eleveurs (CNMDE), Association pour le Développement de Namarel et des villages environnants (ADENA), ou le Conseil National de Concertation et de Coopération des Ruraux (CNCR), pour ne citer que quelques OP. Elles ont porté l’attention notamment sur l’élevage et la répartition des terres entre les activités agricoles, la gouvernance foncière, l’impact des investissements privés sur les exploitations familiales mais aussi sur les difficultés d’appropriation par les petits paysans de programmes de recherche, et donc sur l’importance de l’information et de la prise en considération des préoccupations des plus petits exploitants.


« Dans un contexte où les grands programmes nationaux ne destinent que peu de ressources à la recherche, et qui voit l’émergence d’une Nouvelle Alliance pour la Sécurité alimentaire, lancée par le G8, mais critiquée par nombre d’OSC, l’initiative d’un projet comme INSARD s’avère pertinente et cruciale », précise Boubacar Seck, Directeur exécutif du CONGAD. La suite du processus consistera donc en une concertation des acteurs, répartis en groupe autour d’une problématique donnée. Chaque thématique sera ainsi traitée en partenariat entre une ou plusieurs OP, OSC et Organisation de recherche.


« La démarche du projet INSARD est originale : l’idée est de faire participer différents acteurs au processus d’analyse des enjeux actuels du foncier et de l’agriculture au Sénégal. Il s’agit ainsi de proposer des solutions sur la base de recherche- action en partenariat avec toutes les parties prenantes. Leurs expertises et préoccupations doivent être prises en compte dans le cadre de la définition des politiques publiques sur le développement des activités rurales et du foncier, conclut Djibril Diop, Chef du projet INSARD au Sénégal. L’enjeu est maintenant de poursuivre ce processus afin de mettre en exergue les analyses tripartites et de les soumettre aux décideurs. »

Home Projets Atelier initial de médiation du projet INSARD

Nos coordonnées

Secrétariat Permanent du REPAOC, Liberté VI Extension, Immeuble Soda Marième, 4ème étage,
B.P. : 47485 Dakar-Liberté (Sénégal) Tél : +221 33 827 76 46 - E-mail : info@repaoc.org